Leon Gambetta - H. Depasse - page 18

CELEBRITES CONTEMPORAIN ES.
de démonstration.
»
Au banquet de la jeunesse,
qui lui fu t offcrr par les étudiants
à
la salle
Ragacbe,
il
s'exprimait en ces tcrmes :
11
Si je
veux, si j'appelle dc toutes mes forces l'avène–
ment de notre forme républicaine, c'est que cc
sera un vrai gouvernement qui aura conscience
de ses devoirs et qui saura se faire respecter. Je
proteste de tout mon pouvoir contre ceux R.Ui,
a
force d'attaquer les institutions gouverne·
mentales du pays, parce qu'elles sont plf cées
dans les mains d'un hommequi en fai t mauvais
usage, oublient que le gouvernement, dans une
société démocratique, ce serait nous-mèmes.
Non pas, entendez-le bien, - car il ne faut pas
d'équivoque, - non pas que le gouvernement
puisse
s~lon
moi sortir de ses attributions...
Non, non, j'ai trop de respect pour Pindividu,
trop de confiance dans le développement mu–
tue! des forces libres et des énergies assocìées
des citoyens... Mais je ne veux cependant pas
non plus bouleverser cette organisation qui
tient la société en équilibre. Il faut un gouver–
nement!
il
faut notre gouvernement!
»
Quoi de plus clair? de plus solide? Sous les
formes infiniment variées de l'éloquence pit–
toresque et parmi tous les élans Ics plus fou ...
1...,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17 19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,...40
Powered by FlippingBook