Leon Gambetta - H. Depasse - page 17

LEON
GAMBETTA.
philippique
du 14 novembre. Paris et Marscillc
nommaient M. Gambetta député, Marscille
.en remplacement de Berryer, qui, tout près du
tombeau, n'avait pas voulu laisser aux répu–
blicains seuls Phonneur dc protcstcr contre
Pactc du
2
déccmbre.
Dès lors la démocratie tcnait les yeux fixés
sur
Gambetta. Il y avait d'autrcs républi–
cains, illustrcs par de longs scrviccs, qui occu–
paient encore la prcmièrc piace: Julcs Favrc,
Picard, Bancel, M. Julcs Simon. Mais Pespoir
de la rcvanche était Gambetta. On lecouvait, on
l'enveloppait avcc jalousie. Cclui-là, disait·on,
ne bronchera pas. Le sommeil et la rCvcrie lui
sont étrangcrs, il est tout action. Il ne se perd
pas dans le bleu, mais
il
embrassc la terre. Lcs
connaisseurs d'hommes voyaient en lui un
grand sens politique et un esprit pratique déjà
mUr, joints
à
tous Ics dons de l'éloquencc Ics
plus propres à enflammer Ics assemblées popu·
!aires. Il apparaissait commcla promesse de la
République imminente. .
Aux Marseillais il disait:
(<
Jc ticns
à
prouver
Palliance intime de
la
politique radicale et des
affaires, et certes nulle villeen France ne m'of–
frira de plus fréquents et de plus utiles sujets
1...,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16 18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,...40
Powered by FlippingBook