Leon Gambetta - H. Depasse - page 16

CÉLEBRITES CONTEMPORAINES.
l'anniversaire de nos morts jusqu'au jour où le
pays, rcdevenu le maitre, vous imposera la
grande expiation n.:uionale au nom dc la
li–
berté, de Pégalité et de la fraternité. Oh! vous
levez Ics épaules! {l'orateur s'adressait
à
M. l'a–
vocar impérial) sachez-le, je ne redoute pas
plus vos dédains que vos menaccs... vous pou–
vez nous fra pper, mais vous ne pourrez jamais
ni nous déshonorer ni nous abattre !
»
Je sens
très bien qu'à ce momcnt, M. Gambetta fon–
dait le gouvcrnemcnt de son inAuence.
M. Pavocat impérial, tout abasourdi, s'é–
criait:
«
Mais cc n'est plus dc la plaidoirie!
»
Ce n'en était guère, en effet. M. Gambetta,
par ce coup d'éclat contre le coup d'Étut, s'in–
stallait tout d'une'pièce dans cettc position d'oh..
il allait prcndrc le gouvernement dc J'idée ré–
publicainc cn France. Il avai
t
.rapproché dans
cettc ;premièrc :revendication le militaire et le
civ
il
et les libérauxde tous les partis, préludant
de la sorte
à
Ja réalisation de son idée domi–
nante: l'union de tous sur le terrain de la
li–
berté pratique, le concert dc toutes les forces
dans un État républic.:-tin vigoureusementorga–
nisé, reposant sur le consemement national.
Six mois
à
peine s'étaient écoulés depuis la
1...,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15 17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,...40
Powered by FlippingBook