Leon Gambetta - H. Depasse - page 14

CtLtBRJ T [S CONTE.lllPORAINES.
républicaine de dix années, elle demeurera in·
séparable de Phistoire personnelle de
M.
Gam·
betta; il s'est identifié
à
elle,
il
l'a inspirée et
dirigée d'une manière constante, bien qu'il
ri'ait excrcé officiellement le pouvoir que pen·
dant deux moments très courts.
Sans doute
il
y
a deux manières de gouver–
ner; et le gouvernement réel, substantiel et vé–
ritablement authentique n'est pas toujours celui
que l'on pense.
Ce gouvernement qui s'exerce, non par Pin–
termédiaire du pouvoir et de la police, mais
parla force de l'3.me, la sagesse cles conseils et
la fascination de l'éloquence, qui règle la con–
duite d'un parti devenu lui-mème dirigeant,
qui précipite ou modère, suivant le besoin
cles circonstances, l'opinion publique d'un
grand pays, ce gouvernernent a reçu le nom
d'occulte, dans Ics disputes de la polémique
quotidienne. Et quand on dit
«
occulte
»,
on
veut dire qu'il est caché et qu'il n'est pas
légitime.
Pour rnoi, c'est de tous les gouvernements
cclui qui me parait le plus clair, celui dom je
connais le mieux les ressorts et qu'il m'est le
plus facile d'analyser et d'approfondir. C'est
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,...40
Powered by FlippingBook