Leon Gambetta - H. Depasse - page 13

LEON
GAMBETTA.
betta, comment pourrait·il se fairc quc lui–
mèmc ne fùt plus ricn et que nous Peussions
perdu tout entier?
Son esprit vivra longtcmps parrni nous. Sa
politiquc, la plus souple, la plus puissame et
la plus effective qui ait jusqu'à nos jours germé
au sein de la démocratie frança isc, produira
des fruils longtemps après sa mort et abritera
nos ncvcux sous ses ombrages. On n'y échap–
pera plus. Mème ceux qui s'en défendent le
plus apremcnt et qui se vantent d'y ètre de–
meurés fermés et réfractaires, sont en proie
à
sa pénétrante infiuence.
Belleville, qui l'adorait, aurait voulu le pos–
séder cxclusivement; Belleville le disputa
à
la
France avec une jalousie tragique; mais il
appartennit
à
la France,
il
devait ètre tout a
tous,
à
la patrie,
à
la démocratie.
La vie dc Gambetta désormais se confond
avec l'histoire des progrès dc la Républiquc
en France, dans Pintellcct, dans le sentiment ,
dans la manière d'ètre du pays encore plus que
dans ses lois posi
ti
ves; elle se confond avec
l'évolution très curieuse et très camctéristi–
qucs de Pidée républicaine chez Ics Français.
N'impone l'issue où aboutira ccttc évolution
1...,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12 14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,...40
Powered by FlippingBook